Home

 

•• Forbidden ••

Capture55

Capture22                     Capture48

Forbidden

Auteur(e) : Tabitha Suzuma

Edition : Milady

Genre : New Adult

Nombres De Pages : 380 pages

Prix : 9.99 E-book — 16.90 Papier

Résumé :

Maya et Lochan ne sont pas des adolescents comme les autres. Élevés par une mère alcoolique et instable, ils sont livrés à eux-mêmes et n’ont d’autre choix que d’élever seuls le reste de la fratrie. Forcés de devenir adultes plus tôt que prévu, ils se soutiennent dans l’adversité et finissent par tomber amoureux. Lochan se sent seul au monde, et Maya est la seule à pouvoir le comprendre. Conscient de la monstruosité de cet amour, Lochan est prêt à tout pour bâillonner le désir et les sentiments que sa sœur lui inspire. Mais comment résister alors que Maya a besoin de lui autant qu’il a besoin d’elle ? Est-ce un crime de s’aimer si fort ?

Mon Avis :

Merci Beaucoup aux éditions Milady et Net Galley pour cette découverte .

Nous suivons Lochan, c’est un jeune garçon ayant subi un traumatisme plus petit et depuis il est devenu introvertis d’une extrême timidité. Paniqué en publique, il subit le regard des gens avec anxiété et se torture l’esprit au point de faire des crises d’angoisse. Aîné d’une grande fratrie, il s’occupe des plus jeunes avec Maya sa sœur cadette qui est aussi sa confidente, la seul qui le comprenne vraiment. Avec une mère alcoolique, foutiste et totalement inexistante, Lochan doit jongler entre le lycée, les devoirs et élever une famille, sans moyen financier réel mais avec pour objectif de satisfaire tout le monde sauf lui …

Alors cela fait maintenant quelques jours qu’il est fini, j’ai lu d’autre chose mais j’ai beaucoup réfléchis à comment écrire cette chronique car je reste encore aujourd’hui perplexe sur cette lecture, je ne pense pas avoir détesté mais ce n’est pas non plus une lecture que j’ai aimé … Explications

Nous sommes dans un univers assez sombre où les personnages ne sont pas forcément attachant mais le contexte du livre ne laisse pas non plus ce choix. Nous vivons une histoire, c’est comme une expérience où vous subirez à travers le récit. Lochan est un garçon qui impose d’une certaine façon son humeur, il nous rend malheureux et nous le sommes dans tout le livre. Ses pensées ouverte nous dévoile un mal être tellement profond que notre tristesse explose. Pour Maya, c’est différent elle vit au rythme de Lochan, nous suivons son histoire sans vraiment la vivre, même si elle égaye un peu le récit, elle reste un arrière plan, ses pensées nous attendris car elle essaie de faire de son mieux dans le quotidien cependant son frère est plus imposant et nous restons focalisé sur lui. Concernant le déroulement de l’histoire, c’est sans doute la chose qui m’a posé le plus de soucis, je m’attendais à un récit plutôt mouvementé alors que non, c’est excessivement plat, il faut attendre à la moitié pour qu’enfin il y a un PETIT quelque chose et la fin qu’on à vu arriver a dix kilomètres nous explose comme un petit tsunami. Cependant lire la fin et l’imaginé c’est tous autres, les mots employé nous retourne totalement et sincèrement ne comptez pas ressortir indemne de cette lecture, C’est pour cela que je recommande cette histoire d’une part pour l’originalité du récit mais surtout pour son dénouement.

A bientôt !

 

 

 •••••••••••••

Retour aux chroniques :  Chroniques  // Comics

Publicités